QVCT & télétravail : fin des négociations

10/06/2024


Les négociations QVCT (Qualité de Vie et Conditions de Travail) se sont achevées le 6 juin 2024. Vous trouverez ci-dessous les principaux points à retenir, en particulier les évolutions en matière de  télétravail.

Maintien dans l’emploi, prévention de la désinsertion professionnelle

Ce sera un chapitre important de l’accord QVCT qui détaillera les moyens mis en œuvre par Airbus pour prévenir et réduire l’usure physique au travail, limiter au maximum les situations pouvant conduire à l’inaptitude d’un salarié, et favoriser le maintien dans l’emploi en proposant des solutions de reclassement.

Prévention des Risques Psycho-Sociaux (RPS)

L’accord QVCT comprendra aussi tout un volet sur la prévention, la détection et le traitement des RPS, véritable fléau du 21è siècle chez les populations cols blancs en particulier.

Sur ce sujet auquel FO est très attaché, l’accord viendra renforcer les prérogatives de la commission CSSCT (Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail).

Citons par exemple une présentation bi-annuelle en CSSCT de la cartographie complète et multi-sectorielle incluant les problématiques RPS identifiées et les secteurs à risque.

Nos représentants CSSCT seront ainsi en mesure d’intervenir localement et d’assurer un suivi des actions mises en place.

Référent QVCT

Enfin, vu qu’un accord Groupe ne peut pas régler toutes les problématiques locales (par exemple les problèmes de parkings ou de restaurants d’entreprise qui participent beaucoup à la qualité de vie au travail), FO a obtenu la désignation de référents QVCT dans chaque établissement, pour nous permettre d’avoir des interlocuteurs clairement identifiés à qui nous pourrons remonter les différents sujets.

Télétravail 

Tout au long de ces négociations, FO a œuvré pour que les futures conditions de télétravail soient plus souples qu’aujourd’hui. 

FO considère que le télétravail n’est pas un privilège octroyé mais bien une manière d’optimiser le travail, une contribution vertueuse sur le plan écologique et à l’équilibre Vie Privée/Vie Professionnelle. 

Nous avons été entendus sur plusieurs points :

  • Organisation des jours de télétravail : FO souhaitait la fin de la contrainte des 3 jours minimum de présence sur site chaque semaine, ce sera chose faite. 

    La nouvelle règle permettra de télétravailler 2 jours en moyenne par semaine travaillée, sur le mois. Il n’y aura plus de notion de présence minimale sur site.

    Le « en moyenne » est important puisqu’il permettra, par exemple, de télétravailler 3 jours au cours d'une semaine dans la mesure où 1 seul jour est télétravaillé au cours d’une autre semaine du même mois, permettant ainsi de s’adapter à l’activité.
    Par ailleurs, à la différence d’aujourd’hui, si une semaine comporte un jour férié, un jour de congés ou un jour de déplacement professionnel, il sera possible de télétravailler plus d’une journée.

    A noter que cette règle des 2 jours de télétravail en moyenne concerne les salariés à temps plein. Ceux à temps partiel 80% pourront télétravailler 1 jour en moyenne par semaine travaillée.
     
  • Lieu de télétravail : il sera possible de télétravailler depuis son domicile ainsi que depuis un autre lieu déclaré, en France. Tout au long des discussions, FO a revendiqué le fait de pouvoir télétravailler quel que soit le lieu, notamment l’étranger, mais la Direction est restée inflexible sur ce point. Il nous semble que c’est une occasion manquée de rendre notre entreprise encore plus attractive, notamment vis-à-vis des salariés d’origine étrangère.
     
  • 1/2 journée de télétravail : FO a demandé et obtenu la possibilité de déclarer des 1/2 journées de télétravail. Ce sera possible à hauteur d'une fois par semaine, et permettra notamment de gérer au mieux les situations où 1/2 journée est déjà prise en congés, évitant ainsi un aller-retour domicile-travail inutile.
     
  • Salariés éligibles : alors qu’aujourd’hui seuls les salariés à temps plein et ceux à 80% minimum peuvent télétravailler, FO a obtenu que le dispositif soit étendu à tous les salariés. En particulier, ceux qui font du temps partiel à moins de 80% pourront avoir accès au quota de jours de télétravail occasionnel qui sera porté, à la demande de FO, de 15 à 30 jours par an.
     
  • Dédommagement : FO a demandé tout au long des négociations le financement de matériel pour le télétravail (fauteuil, deuxième écran,...), ainsi qu’une « indemnité télétravail » récurrente pour couvrir certains frais (chauffage, clim, électricité). La Direction n’a consenti aucune avancée sur ce point, nous le regrettons.

La réunion de relecture du projet d’accord QVCT aura lieu début juillet, et en cas de signature, l’accord devrait entrer en vigueur après l’été.
Il s’appliquera pendant 4 ans, phase à l’issue de laquelle un bilan sera effectué avant de le renégocier.

FO continuera de porter les revendications pour lesquelles nous n’avons pas été entendus.

​​​

 

FIn des Négos PDF

La réunion de relecture du projet d’accord QVCT aura lieu début juillet, et en cas de signature, l’accord devrait entrer en vigueur après l’été. 

Il s’appliquera pendant 4 ans, phase à l’issue de laquelle un bilan sera effectué afin de le renégocier.

FO continuera de porter les revendications pour lesquellens pas été ent